Les démarches pour souscrire une assurance auto temporaire

assurance auto
On regarde toujours avec circonspection le métier de l'assurance que l'on associe à la paperasse, à un rôle technique qui échappe le plus souvent au client, ce qui rend l'assureur capable de tirer profit de la situation. Il est vrai que notre société ne peut plus s'affranchir du rôle de l'assurance, qui est une mutualisation indispensable de nos risques collectifs ou individuels, ce qui permet à chaque citoyen de faire face à des catastrophes sans que cela ne pèse trop lourdement sur le déroulement de sa vie. Sans assurance, beaucoup d'entrepreneur auraient fait faillite au premier incident de parcours, des propriétaires seraient ruinés par un dégât des eaux ou un incendie. Pour que le modèle économique de l'assurance fonctionne, il faut que l'assureur puisse faire un bénéfice entre les cotisations qu'il perçoit et les sinistres qu'il doit rembourser. Les études actuarielles permettent de modéliser le risque et de tarifer les prestations, les couvertures spécifiques. L'assurance automobile n'échappe pas à ce modèle, et c'est le cas spécifique également de l'assurance auto temporaire : elle correspond à un contrat de courte durée servant à assurer un risque particulier ou à gérer une transition entre deux contrats d'assurance long terme. C'est un marché qui répond à des principes spécifiques qu'il faut apprendre à connaitre pour bien choisir.

Une assurance non permanente, quesaquo ?

En France comme dans la plupart des pays industrialisés, la règle concernant l'assurance auto est très simple : elle est obligatoire. Il est interdit d'utiliser sur le réseau routier en France un véhicule qui n'est pas couvert par un contrat d'assurance. Les risques engagés en matière de responsabilité civile, le danger d'accident et des conséquences corporelles et matérielles nécessitent qu'il y ait une possibilité pour chaque automobiliste d'assumer une part de responsabilité financière en cas de sinistre. Le modèle naturel de l'assurance est clairement celui du contrat à durée indéterminée, qui permet à l'assureur de jouer sur le facteur temps, pour équilibrer et rentabiliser ses contrats en cas de sinistre. Mais du fait de l'obligation, un autre dispositif peut avoir son utilité, il s'agit du contrat temporaire. Il peut servir à faire la jonction entre deux contrats classiques, mais il peut aussi offrir des prestations spécifiques et personnalisées. Tous les assureurs ne proposent pas systématiquement cette prestation, et il faut regarder en détails les couvertures proposées pour ne pas prendre des prestations inutiles. Une véritable étude s'impose même si on ne s'engage que pour une courte durée. Pour en savoir plus, cliquez sur assurance-voiture-temporaire-provisoire.com.

Quand a-t-on recours à un contrat d'assurance de courte durée ?

Lorsque l'on envisage par exemple deux semaines de vacances en famille en Croatie, et que l'on souhaite s'y rendre en voiture, il se peut que le contrat d'assurance classique que l'on a signé ne couvre pas ce pays. Dans ce cas, on peut avoir recours à une extension de garantie auprès de son assureur, ou bien décider de prendre une assurance temporaire auprès d'un autre assureur. Cette dernière solution peut avoir l'avantage d'être moins couteuse, et de vous proposer des prestations annexes qui vont seront utiles : par semple, négocier l'ajout d'une assistance ne cas de panne, qui pourrait s'avérer utile dans un pays ou l'on parle une autre langue. De la même façon si l'on achète un véhicule à l'étranger, on doit le rapatrier en France, et il ne possède pas encore son certificat d'immatriculation définitif. En ce cas, un contrat temporaire permettra de faire circuler le véhicule de son pays d'achat vers la France. Il peut être très court, de un à trois jours. Autre cas de figure, des personnes qui possèdent un véhicule qui n'est utilisé qu'un mois par an, dans un lieu de villégiature, n'auront pas besoin d'assurer cette voiture à l'année : un contrat temporaire de un à deux mois sera suffisant, si le véhicule passe le reste de l'année au garage. Enfin, en cas de résiliation du contrat par votre ancien assureur, il est urgent de trouver un nouveau prestataire pour pouvoir continuer d'utiliser le véhicule. La résiliation est au libre choix de l'assureur, et peut être due à des impayés, à un ou plusieurs sinistres ayant dégradé le dossier de l'assuré, et que l'assureur s'aperçoit qu'il ne pourra jamais rétablir l'équilibre du compte. C'est plus fréquent qu'on ne le pense. Le contrat temporaire d'assurance permet de prendre le temps nécessaire pour rechercher et trouver le bon contrat permanent, sans précipitation.

Les démarches à entreprendre pour faire son choix de contrat temporaire

Comme pour tout contrat d'assurance, il vous faudra communiquer à l'assureur votre pedigree d'assuré : votre permis de conduire, en premier lieu, car les jeunes de moins de 21 ans ne sont pas éligibles au contrat temporaire. Ensuite, le certificat d'immatriculation de votre véhicule à assurer : inutile de dire qu'une Ferrari sera plus chère à assurer qu'une 2 CV! Pour finir, l'assureur aura besoin de votre relevé d'assuré, qui reprend tout votre historique de sinistres, de bonus malus depuis que vous êtes assuré. C'est avec toutes ces informations, qui lui servent de paramètres de calcul, que l'assureur établira sa tarification. Comme chaque assureur a son mode de calcul et sa cible commerciale, il est vraiment indispensable de contacter plusieurs assureurs pour se faire établir des devis. Qui plus est, tous ne proposeront pas exactement les mêmes périmètres de garanties, d'où les écarts de prix. C'est pourquoi il faut viser les prestations dont vous avez besoin, et seulement celles-là !

Mener sa recherche d'assurance temporaire sur internet : trouver le Graal !

On sait que dans un contrat d'assurance, il est important de lire les petites lignes en bas des pages, car ce sont elles qui contiennent les informations les plus importantes à connaitre : exclusions, franchises, conditions administratives applicables. Le diable est dans les détails. Internet permet cette vulgarisation indispensable, car des experts travaillent pour vous faciliter la tâche. Si vous ne devenez jamais un expert en assurance, en utilisant les comparateurs et le courtage en ligne, vous pourrez obtenir des avis, des explications et des conseils sur les contrats proposés, avantages et inconvénients pour pouvoir faire les bons choix. Par exemple, ne pas s'assurer pour une durée trop longue si l'on en en pas besoin, négocier telle prestation car elle est utile dans votre cas particulier, etc...
Les alternatives légales pour vendre une voiture sans contrôle technique
Attestation internationale d’assurance auto : qu’est-ce que la carte verte en assurance auto ?

Plan du site